BILAN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE 2015-2016 : « NOUS NE LÂCHERONS PAS LE MORCEAU POUR LA RÉGION », AFFIRME KARINE TRUDEL

JONQUIÈRE — La députée Karine Trudel (Jonquière) a fait un retour sur la dernière session parlementaire aujourd’hui lors d’un point de presse à son bureau de circonscription. Suite à l’ajournement des travaux vendredi dernier, Mme Trudel tenait à revenir sur le déroulement de la session qui a également été sa première en tant que députée.

 

UNE SESSION PARLEMENTAIRE EN DEUX TEMPS

« La première chose que peux dire, c’est que nous avons dû apprendre à la vitesse grand V ! Mais somme toute, je suis très satisfaite à la fois de notre bilan au NPD et du notre travail pour défendre les intérêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean », a déclaré Mme Trudel.

 

La députée de Jonquière a expliqué que la session parlementaire lui a semblé être divisée en deux grandes périodes. Avant le budget Morneau, l’optimisme et l’espoir étaient clairement palpables sur la Colline. Par contre, à partir de la fin mars, l’agenda législatif a commencé à être de plus en plus controversé et les positions du gouvernement, inflexibles.

 

Par exemple, en février, une motion sur l’équité salariale parrainée par Mme Trudel a reçu l’appui des libéraux. À l’inverse, d’avril à juin, la position inflexible du gouvernement sur plusieurs projets de loi (C-10 (Aveos), C-14 (Aide médicale à mourir)) a monopolisé les débats en Chambre, et ce, sans possibilité de compromis.

 

DOSSIERS RÉGIONAUX : NE PAS LÂCHER LE MORCEAU

Malgré le changement de climat, estime avoir atteint ses objectifs en matière de défense des intérêts régionaux.

 

« Nous avions établi dès le départ qu’il était essentiel, d’une part, de s’implanter solidement dans le milieu et d’autre part d’utiliser notre travail en Chambre en tant que tremplin pour la visibilité de notre région. Je me suis donc fait un devoir d’être active sur le terrain, assidue et de montrer aux décideurs, les ministres libéraux, que lorsque nous avons une idée en tête, nous ne lâchons pas le morceau », explique Mme Trudel.

 

Au courant de la session, la députée a notamment déploré dès sa sortie que le budget 2016 ne contenait aucune mesure significative pour la région, comme des investissements ciblés en innovation forestière ou l’inclusion du Saguenay- Lac-Saint-Jean dans les régions admissibles aux cinq semaines supplémentaires d’assurance-emploi.

 

Par la suite, elle a pu être en première ligne dans le dossier du lait diafiltré en mettant de la pression sur le gouvernement pour défendre nos producteurs laitiers, en étroite collaboration avec sa collègue Ruth Ellen Brosseau.

 

La foresterie est également un dossier central dans la région. Le dossier du bois d’œuvre a été mis de l’avant dès le début du mois de mars par Mme Trudel, qui a régulièrement déploré l’absence de progrès dans les négociations au fur et à mesure que les informations inquiétantes émergent. Ce dossier sera d’ailleurs à surveiller dans les prochaines semaines et l’inquiétude persiste, tant chez les travailleurs et dans l’industrie que pour Mme Trudel.

 

La députée de Jonquière a également travaillé le dossier du papier surcalendré en faisant de nombreuses interventions en Chambre et en interpellant personnellement la ministre Freeland pour forcer le progrès dans ce dossier.

 

Finalement, au fil de ses discussions avec les intervenants de la région, Mme Trudel a pu constater que le plan d’infrastructures annoncé par les libéraux durant la dernière campagne est jusqu’à présent loin de répondre aux priorités régionales. Le travail pour faire part des besoins de la région au gouvernement pour la phase deux du plan (budget 2017) a déjà été amorcé.

 

RÉFORME DU MODE DE SCRUTIN : FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX

Il y a beaucoup de dossiers qui sont encore en cours et le travail ne s’arrêtera pas cet été pour Mme Trudel, qui en profitera entre autres pour aller à la rencontre des citoyens et des entreprises de la circonscription.

 

« Un des dossiers majeurs de l’automne dont je veux parler en terminant est la réforme du mode de scrutin. C’est une réforme qui déterminera comment chaque vote comptera dans les prochaines décennies, ce qui est trop important pour être pris à la légère. J’annonce aujourd’hui que nous organiserons cet automne une consultation publique en bonne et due forme sur le sujet. Il est essentiel que la région ait son mot à dire dans ce débat et ce sera une de mes priorités, » poursuit Mme Trudel.

 

La consultation sur le mode de scrutin aura lieu le mercredi 7 septembre prochain, de 18h30 à 21h dans la circonscription de Jonquière. Tous les citoyens, citoyennes, intervenants et organismes seront invités à y participer et à y déposer leur mémoire, ainsi qu’à intervenir s’ils le souhaitent.

 

Les détails sur le déroulement de la consultation, le lieu et la façon de procéder seront annoncés durant l’été. Les citoyens qui le désirent peuvent dès maintenant communiquer avec l’équipe de Karine Trudel au bureau de circonscription pour confirmer leur présence et obtenir davantage d’information.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca