BOIS D’OEUVRE : « LE GOUVERNEMENT NE DOIT PLUS S’ASSEOIR SUR LE TAUX DE CHANGE POUR JUSTIFIER SON INACTION » - KARINE TRUDEL

SAGUENAY  –  Le Département du Commerce américain (DOC) a émis aujourd’hui sa décision finale sur les taux qui seront imposés en droits compensateurs et anti-dumping sur le bois d’œuvre canadien. Bien que les taux aient diminué légèrement par rapport aux taux préliminaires, une taxe de 21% sera vraisemblablement appliquée en décembre. La députée de Jonquière, Karine Trudel, a souligné que le gouvernement ne dispose plus de marge de manœuvre et qu’il doit maintenant prendre ses responsabilités sérieusement.

 

« La détermination finale sera mise en œuvre dès que la décision de l’International Trade Commission (ITC) sera prise le 18 décembre prochain, mais on connait maintenant les taux qui seront applicables pour cinq ans », a commenté Mme Trudel. « On parle de près de 21% pour l’ensemble des petits producteurs et de 18% pour Résolu. Aujourd’hui, mon message au gouvernement est qu’il doit cesser de s’asseoir sur un taux de change favorable pour camoufler son incapacité à prendre la situation en charge. »

 

En effet, depuis l’expiration du dernier accord sur le bois d’œuvre résineux en 2015, le gouvernement a accumulé les ratés. Aucun accord n’a été conclu tandis qu’Obama était encore en poste. Lors de l’imposition de la surtaxe en avril 2017, le gouvernement n’était pas prêt, et ce, malgré les demandes répétées du NPD pour un plan B en cas d’échec des négociations. Il aura fallu attendre au mois de juin 2017 pour qu’il dévoile son fameux plan de 867 millions sur 3 ans, un plan qui ne couvre pas les dépôts faits par les exportateurs. Finalement, embourbé dans les négociations de l’ALENA, le dossier semble aujourd’hui trainer en longueur.

 

« On nous a beaucoup vanté le plan d’action du gouvernement, mais c’était avant tout un exercice de relations publiques visant à calmer le jeu. Dans la réalité, la taxe finale sera imposée d’ici quelques semaines et c’est toute l’industrie forestière qui sera fragilisée à long terme et moins bien équipée pour faire face à de futurs défis. Rappelons-nous la crise de 2002-2006. Le gouvernement a tellement attendu longtemps que l’industrie a été saignée d’un milliard de dollars. Il ne faut pas répéter la même erreur », de conclure la députée.

 

– 30 –

 

Lien vers le communiqué du DOC :

https://www.commerce.gov/news/press-releases/2017/11/us-department-commerce-finds-dumping-and-subsidization-imports-softwood

 

 Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

 Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca