BRISE-GLACES : «LE GOUVERNEMENT DOIT CESSER DE JOUER AUX DÉS AVEC LE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL» - KARINE TRUDEL

OTTAWA  –  Suite aux révélations de Radio-Canada selon lesquelles les négociations entre le gouvernement et la Davie seraient au point mort, la députée de Jonquière Karine Trudel a aujourd’hui profité de son retour en Chambre pour maintenir la pression sur le gouvernement libéral.

 

«Hier, on a appris que les négociations  avec la Davie stagnent et qu’il existerait un « plan secret » pour doter le Canada d’une nouvelle flotte de brise-glaces. On a besoin de ces contrats et de ces navires, tant pour les emplois que pour assurer des services de déglaçages fiables pour les régions comme le Saguenay—Lac-St-Jean. Le ministre peut-il nous informer du progrès des négociations et s’engage-t-il à  rendre public son plan secret ? », a demandé Mme Trudel.

 

Depuis les événements de février 2017, où un navire de Rio Tinto est resté coincé dans le Saguenay, la députée a interpellé le ministre de Pêches et océans Canada à plusieurs reprises. Dans une lettre envoyée au ministre en mars 2017, Mme Trudel dénonçait les délais d’intervention de la flotte de la Garde-côtière, imputant ces retards au vieillissement de la flotte. Reconnaissant ce vieillissement des navires dans sa réponse, le ministre Leblanc a lié le renouvellement de la flotte à la « disponibilité des fonds ».

 

Malheureusement, la semaine dernière, lors des débats sur le budget en Chambre, la députée a souligné au gouvernement l’absence de fonds pour le renouvellement de la flotte dans le plus récent plan Morneau. Le gouvernement n’a pas été capable de répondre à cette incohérence. Les révélations de Radio-Canada semblent maintenant confirmer que le plan libéral en la matière manque de sérieux.

 

« Le dossier des brise-glaces doit être une priorité, non seulement pour le maintien des emplois chez la Davie et ses fournisseurs, mais également pour un maintien adéquat des services de déglaçage. Malheureusement, nous devons encore une fois dénoncer le manque de sensibilité et de substance des politiques du gouvernement Trudeau envers les régions », de conclure la députée.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

 Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca