EXPIRATION DE L’ACCORD SUR LE BOIS D’ŒUVRE : « EN CHUTE LIBRE SANS PARACHUTE DE SECOURS », DÉPLORE KARINE TRUDEL

12 octobre 2016

SAGUENAY  –  Alors que le précédent accord sur le bois d’œuvre de 2006 expire aujourd’hui, Karine Trudel (Jonquière) a tenu à faire le point sur ce dossier qui s’est accéléré en mars et qui n’a certainement pas terminé de créer des remous au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

« Lors de la rencontre entre M. Trudeau et M. Obama en mars, déjà cinq mois de la période de grâce étaient écoulés. L’industrie, les travailleurs et nous-même en Chambre avons demandé au gouvernement d’agir dans ce dossier et peu à peu, les choses ont commencé à s’accélérer. Mais les cinq mois étaient perdus pour de bon de ce que nous en savions, les négociations n’avançaient pas assez vite pour respecter les 100 jours que Trudeau et Obama s’étaient donnés pour négocier un plan de base », raconte Mme Trudel.

 

Par la suite, une visite du président Obama à Ottawa et une déclaration commune des deux pays en juin n’a pas dissipé les doutes de la députée, pour qui un « un cadre approprié, conçu pour maintenir le niveau des exportations canadiennes à un certain pourcentage convenu de part du marché américain[1] » revenait tout simplement à imposer des quotas. Le gouvernement a voulu se faire rassurant durant l’été, mais les sons de cloche provenant d’un peu partout laissaient plutôt penser qu’il n’y aurait pas d’entente avant la fin du précédent accord.

 

« Avec l’expiration approchant à grands pas, nous avons décidé dès septembre de demander au gouvernement qu’il assure un plan B pour l’industrie, qu’il se penche dès maintenant sur un plan d’urgence pour protéger nos emplois, avec des garanties de prêt par exemple. Cela aurait été utile pour réduire l’incertitude de nos gens et améliorer notre position de force à la veille d’une guerre commerciale avec les Américains. Malheureusement, cela n’a pas été fait et nous nous retrouvons aujourd’hui en chute libre sans parachute de secours. Mais nous ne lâcherons pas le gouvernement sur ce point. Trop d’emplois sont en jeu », de conclure Mme Trudel.

 

Toutes les interventions en Chambre de Mme Trudel sur le bois d’œuvre sont disponibles sur YouTube au lien suivant : https://www.youtube.com/channel/UCdAyhhnp9o9GPXzOcdXoG1w

 

– 30 –



[1] Déclaration commune du premier ministre du Canada et du président des États-Unis d'Amérique au sujet du bois d'œuvre résineux, 29 juin 2016.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca