Gestion de l'offre: " Le gouvernement soutien la gestion de l'offre ou pas? "

OTTAWA  – Dimanche, dans une entrevue diffusée sur le réseau télévisé américain NBC, le Premier ministre a affirmé que le Canada était « flexible » dans les négociations commerciales de l’ALÉNA sur les produits laitiers et notre secteur sous gestion de l’offre. La députée de Jonquière, Karine Trudel, considérant ses propos comme inquiétants et contradictoires, a interpellé le gouvernement en Chambre aujourd’hui pour exiger davantage de détails sur la signification et la portée de cette « flexibilité ».

 

« Le marché canadien des produits laitiers serait donc une concession potentielle pour conclure les négociations ? Le gouvernement ne peut pas dire qu’il soutient le système de gestion de l’offre intégrale, puis conclure des accords ayant des effets négatifs sur nos communautés et sur les producteurs laitiers. Est-ce que le gouvernement peut expliquer aux agriculteurs et agricultrices en quoi consiste cette flexibilité ? », a questionné Mme Trudel.

 

Rappelons que depuis la prise de pouvoir des libéraux en 2015, le secteur laitier a vécu plusieurs périodes d’incertitude. Tout d’abord, le travail de la porte-parole du NPD en matière d’Agriculture Ruth Ellen Brosseau dans le dossier du lait diafiltré a permis de révéler au grand jour l’inaction des libéraux dans ce dossier, notamment lors du dépôt d’une motion du NPD sur le sujet en 2016. Par la suite, les accords de libre-échange avec l’Europe (AECG) et avec les nations du Pacifique (PTPGP) ont créé deux brèches supplémentaires dans le système, permettant l’entrée au pays de 17 700 tonnes de fromages européens et un accès de 3,25% au marché aux pays membres du PTPGP.

 

Ces trois brèches ont toutes été concédées alors que le gouvernement clamait haut et fort croire au système de gestion de l’offre et vouloir le maintenir. C’est pourquoi suite à cette déclaration du premier ministre et considérant la feuille de route des libéraux à ce sujet, la députée partage les craintes des producteurs de lait du Canada, qui ont écrit une lettre ouverte à ce sujet hier.

 

« Le système de gestion de l’offre est fondamental pour l’occupation du territoire et l’économie du Saguenay—Lac-Saint-Jean. De telles brèches successives et des propos comme ceux tenus par le premier ministre n’ont rien de rassurant. Nous devons maintenir la pression et dénoncer ce double discours, tout en insistant pour que la gestion de l’offre ne serve pas de monnaie d’échange lors des négociations d’une éventuelle entente avec les Américains », de conclure Mme Trudel.

 

Lien vers la vidéo de la question en Chambre : https://www.facebook.com/Karine.Trudel.NPD/videos/1759577014121977/

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Bureau de circonscription, 418-695-4477.