LANCEMENT DE CAMPAGNE DE KARINE TRUDEL DANS JONQUIÈRE : Le NPD et les valeurs progressistes s'enracinent

Communqué

Jonquière — La candidate du NPD dans Jonquière a lancé avec grand succès hier sa campagne en vue des prochaines élections fédérales, prévues pour 2015. Dans le cadre d'une activité en format 5 à 7 qui se tenait à l'Hopéra, une microbrasserie dynamique du centre-ville, près de 80 personnes se sont déplacées pour venir rencontrer la candidate.

 

C'est donc devant une salle bondée que Karine Trudel a pris la parole pour dénoncer près de 10 années de gouvernance conservatrice qui ont fait mal à la région et à la circonscription de Jonquière. En effet, en tant que factrice de métier et présidente sortante du Syndicat des travailleurs et travailleuse des postes, Mme Trudel a été en première ligne des effets nocifs des coupures conservatrices et du désengagement du gouvernement fédéral dans les services et le développement régional.

 

Son message : ensemble, les citoyens et citoyennes de la circonscription auront l'occasion de contribuer à élire un gouvernement progressiste qui a à cœur le développement économique, la solidarité et la justice sociale. 

 

Ses priorités : relever le défi de l'emploi, de l'économie et de la santé des citoyens en favorisant le développement local et durable, tout en impliquant fermement le gouvernement fédéral dans cette voie, notamment grâce à des investissements et crédits ciblés et en offrant des services de proximité complets aux citoyens.

 

« C’est avec le Nouveau Parti démocratique que je veux m’impliquer plus activement au sein de ma communauté.  Je veux contribuer et travailler à une société plus juste, plus équitable et plus prospère », a affirmé la candidate devant la foule enthousiaste.

 

Mme Trudel a également tenu a souligner l'apport important à la vitalité économique de la région des entreprises comme l'Hopéra, une initiative rafraîchissante et qu'il faut encourager. Le NPD a d'ailleurs introduit récemment une proposition pour accorder des crédits d'impôt aux microbrasseries qui produisent 15 000 hectolitres de bière par année, initiative économique concrète qui a été favorablement accueillie par les artisans de l'Hopéra.