LE NPD VEUT METTRE FIN AU VOL DES PENSIONS

JONQUIÈRE – Aujourd’hui, les néo-démocrates ont lancé leur campagne québécoise « Mettons fin au vol des pensions ». Aux côtés de représentants syndicaux, de travailleurs et de retraités, le NPD a annoncé un plan visant à proposer des mesures législatives qui protégeraient les pensions auxquelles ont droit les travailleurs et les retraités contre le vol des grandes entreprises et des multinationales.

 

« Les pensions accumulées par les travailleurs sont des salaires différés, c’est aussi simple que ça. Il devrait être illégal de détourner, de retenir ou de saisir ces fonds, a affirmé le chef du NPD, Thomas Mulcair. Depuis trop longtemps, les libéraux et les conservateurs font passer en premier leurs amis bien branchés – ainsi que les sociétés et les multinationales qu’ils représentent – tout en demandant aux travailleurs canadiens de se contenter de moins. À nos yeux, c’est inacceptable. »

 

Actuellement, de grandes multinationales se servent des lois inadéquates du Canada en matière de faillite pour s’emparer de l’argent destiné aux pensions des travailleurs et le détourner afin d’enrichir les banques, les riches investisseurs et très souvent leur société mère à l’étranger. Un projet de loi d’initiative parlementaire, que déposera cet automne le porte-parole du NPD en matière de pensions, Scott Duvall, corrigerait les lois afin de prioriser les pensions et les prestations des travailleurs et des retraités devant les créanciers garantis comme les banques et les investisseurs. 

 

« Les libéraux doivent montrer l’exemple et prioriser la protection des régimes de retraite des travailleuses et des travailleurs. Ces derniers ont respecté leurs obligations quant à leurs pensions, les compagnies doivent en faire autant, point final! Il s’agit seulement d’équité, a déclaré Karine Trudel, qui sera responsable de la mobilisation pour le Québec. Nous continuerons à nous battre pour les travailleuses et travailleurs du Saguenay—Lac-Saint-Jean et du Québec en exigeant que les sociétés et les multinationales ne puissent pas voler les pensions que leurs employés et retraités ont méritées. »

 

Avec ce projet de loi, le NPD veut empêcher des situations comme celle de Sears qui se déroule actuellement. La compagnie offre de généreux bonus à ses dirigeants et pendant ce temps, elle planifie arrêter de contribuer au régime de retraite, elle refuse de payer les prestations de départ et souhaite mettre un terme aux avantages sociaux de ses retraités. 

 

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

 

Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca