LES LIBÉRAUX DÉÇOIVENT UNE FOIS DE PLUS LES PRODUCTEURS LAITIERS

OTTAWA – En solidarité avec les producteurs de lait qui sonnent l’alarme sur l’insuffisance du programme de « compensation », le NPD demande au gouvernement de présenter un nouveau plan pour compenser les producteurs. Hier, après une semaine seulement d’ouverture du programme, le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada a annoncé qu’il n’acceptait plus les demandes des producteurs laitiers pour le controversé programme d’aide à l’investissement que le gouvernement Trudeau avait annoncé suite à la brèche dans la gestion de l’offre qu’ils ont accordée dans l’AECG. Faute de fonds, plusieurs producteurs laitiers se sont frappé le bout du nez et n’auront pas accès à une compensation qui leur est due.

 

« Les producteurs ont raison d’être fâchés contre le gouvernement fédéral parce que comme nous, ils ont martelé à plusieurs reprises, que le montant accordé par les libéraux est hautement insuffisant. Déjà que ce n’était pas facile à accepter que ce soit un programme d’aide à l’investissement au lieu de compensations, maintenant, ils se font fermer la porte au nez après seulement une semaine. On aurait dit que les libéraux veulent juste mettre des bâtons dans les roues de nos producteurs, » a dénoncé la porte-parole en matière d’Agriculture du NPD, Ruth Ellen Brosseau (Berthier – Maskinongé).

 

Rappelons qu’en campagne électorale, les libéraux avaient promis de compenser les producteurs laitiers pour les concessions faites dans l’AECG. Finalement, ils ont reculé en annonçant un plan d’aide à l’investissement de 250 millions de dollars sur 5 ans alors que les pertes prévues pour cette période sont estimées à 750 millions de dollars. Ce n’est pas la première fois que les libéraux nuisent aux producteurs laitiers qui travaillent très fort pour maintenir leur croissance. Depuis leur arrivée au pouvoir, ils ont été complètement inactifs dans le dossier du lait diafiltré et ils ont flanché devant l’Union européenne concernant l’allocation des contingents tarifaires. De plus, ils refusent de promettre qu’ils n’ouvriront pas des brèches supplémentaires dans leurs négociations de l’ALENA et du PTP11.

 

« C’est fou de voir à quel point un gouvernement qui fait autant de consultation peut faire la sourde oreille. C’était écrit dans le ciel que la somme octroyée n’allait pas suffire, a déploré Karine Trudel, députée de Jonquière.  Alors qu’ils sont réunis en caucus au Saguenay—Lac-Saint-Jean, une région clé pour la production laitière, les députés libéraux québécois devraient se lever et exiger de leur gouvernement qu’il corrige la situation une bonne fois pour toute. »

 

Le NPD continuera de se battre pour protéger nos producteurs et nos industries et attendra le gouvernement de pied ferme dès la rentrée parlementaire dans quelques semaines.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 

 

Bureau de circonscription : 418-695-4477 ou karine.trudel@parl.gc.ca