LOGEMENT ABORDABLE: LE NPD COMBAT LA PRÉCARITÉ

SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN — Les candidats du NPD Dany Morin (Chicoutimi-Le Fjord), Gisèle Dallaire (Lac-Saint-Jean) et Karine Trudel (Jonquière) dénoncent les coupures des conservateurs qui touchent les locataires moins nantis qui vivent dans les logements sociaux fondés avant 1994. 

 

« D'ici 2030, ce sont 6000 ménages de la région qui seront victimes de ces coupures dues à un gouvernement conservateur qui s'entête à ne pas vouloir renouveler les subventions annuelles que reçoit la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) pour aider les familles à faible revenu, explique Dany Morin. Le logement est un droit et le gouvernement fédéral doit assurer ses pleines responsabilités afin de le garantir! »

 

La candidate Gisèle Dallaire rappelle que le gouvernement fédéral verse 1,7 milliard par an pour les logements sociaux fondés avant 1994. Au Québec, cela permet actuellement à plus de 125 000 familles appauvries de se loger au coût de 25% de leur revenu. Faute d'une telle aide, certaines de ces familles pourraient bientôt débourser plus du double pour leur logement.

 

« Une telle situation est angoissante pour les locataires qui demandent avec raison à être rassurés. Notre objectif, une fois au pouvoir, est donc de rétablir ce financement tout en collaborant avec les municipalités, les provinces et les Premières nations pour s'assurer que les logements demeurent abordables pour les gens dans le besoin », souligne Mme Dallaire.

 

De son côté, Karine Trudel déplore la lâcheté des conservateurs dans ce dossier. « Aux compressions successives débutées sous les libéraux dans les années 1990 s'ajoute maintenant le désengagement du gouvernement actuel. Selon les statistiques fédérales, il y a 350 000 ménages qui ont un besoin immédiat de logement social au Québec. Les conservateurs semblent s'en laver les mains puisqu'ils coupent les subventions destinées au logement coopératif et aux autres types de logements sociaux, contribuant à maintenir ces familles dans la précarité », précise la candidate de Jonquière.

 

Concernant le projet de loi du NPD sur le logement abordable, qui vise à assurer aux Canadiens un logement sûr, adéquat, accessible et abordable, les trois candidats tiennent à rappeler que les conservateurs ont voté contre et que Justin Trudeau n'était pas présent lors du vote. 

 

Outre le projet de loi, le NPD s’engage à renouveler les accords d'exploitation des coopératives d'habitation qui doivent arriver à échéance et investir 2 milliards de dollars dans les coopératives et les logements sociaux d'ici 2020, et à offrir des incitatifs pour la construction de 10 000 logements locatifs économiques et abordables.

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

François Picard, directeur régional Saguenay-Lac-St-Jean

581-882-6070

francois.picard@npd.ca