MI-CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015:Une première moitié en force, sur le terrain, pour Karine Trudel

JONQUIÈRE — La candidate néo-démocrate dans Jonquière Karine Trudel a débuté la campagne électorale en force et dresse un portrait positif des premiers 39 jours, passés essentiellement sur le terrain.

«Durant les dernières semaines, mes journées ont été très bien remplies, ça, je peux vous l’assurer ! Nous menons une campagne terrain et je fais énormément de porte-à-porte. Mon équipe de bénévoles est bien rodée, la réponse est excellente », a déclaré Karine Trudel.

Devant la durée de cette campagne électorale, une des plus longues de l’histoire, les équipes néo-démocrates de la région se sont retroussé les manches pour rencontrer et parler avec le plus grand nombre de citoyens et citoyennes possible. Mme Trudel et ses bénévoles ont cogné à des milliers de portes depuis le début de la campagne.

«Honnêtement, au début, je ne pensais jamais pouvoir garder la forme durant 78 jours tellement c’est exigeant. Mais chaque soir, je me retrouve une nouvelle énergie, et la raison est simple : la réponse des gens. Certains sont même surpris que je me déplace en personne, prenant la peine de leur parler pendant quelques minutes. Pour moi, être proche des gens est l'essence même de la politique », a déclaré la candidate néo-démocrate.

 

"Le bilan économique des conservateurs est désastreux, particulièrement au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Mes priorités dans Jonquière comme l'assurance emploi, l'appui à l'industrie forestière et la réduction des impôts des petites entreprises sont ce que la région a besoin pour se remettre de 10 ans de gouvernement conservateur. Les gens du Saguenay veulent du changement à Ottawa. Je suis fière de faire partie de l'équipe de Thomas Mulcair qui est la mieux placée pour défaire les conservateurs de Stephen Harper", a-t-elle conclut.

 

-30-

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :


François Picard, directeur régional Saguenay-Lac-Saint-Jean

581-882-6070

francois.picard@npd.ca