PROTÉGER LA GESTION DE L’OFFRE: UN ENGAGEMENT FERME ET CLAIR DES CANDIDATS DU NPD DE LA RÉGION

ALMA — Les candidats du NPD Gisèle Dallaire, Dany Morin et Karine Trudel ont profité de la Journée portes ouvertes sur les fermes du Québec pour réitérer leur engagement ferme envers la protection du système de gestion de l’offre.

À la ferme La Valinoise de Saint-Honoré, Karine Trudel a confirmé cette priorité régionale de l’équipe néo-démocrate du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

«Protéger la gestion de l’offre, c’est un engagement ferme dont nous sommes fiers et qui répond aux préoccupations des gens d’ici. Dans la région, on parle de retombées économiques de plus de 250 millions de dollars et de 3500 emplois ! On ne peut pas se permettre d’en perdre un seul», a déclaré Mme Trudel (Jonquière).
De son côté, la candidate dans Lac-Saint-Jean, Gisèle Dallaire, a déploré l’attitude des ténors conservateurs dans ce dossier.

«Thomas Mulcair a fait une demande toute simple à Stephen Harper dans le cadre des négociations du Partenariat transpacifique : retirer la gestion de l’offre de la table. Il ne l’a pas fait. Son ministre régional a affirmé lui-même qu’il ne pouvait pas garantir la protection du système. Les conservateurs ont abandonné notre région», a souligné la candidate néo-démocrate.

 

L’équipe du NPD a des propositions concrètes pour les producteurs agricoles saguenéens et jeannois :

-        Préserver l’intégrité des secteurs soumis à la gestion de l’offre, comme les produits laitiers;

-        Élargir les programmes de gestion des risques tout en offrant du soutien aux jeunes et nouveaux agriculteurs;

-        Soutenir le secteur de la transformation alimentaire, un secteur à forte valeur ajoutée, pour développer les marchés locaux tout en créant des emplois dans les régions.


Le député sortant dans Chicoutimi—Le Fjord, Dany Morin, a souligné l'ambivalence des conservateurs sur la gestion de l'offre. «Les producteurs québécois ont raison d'être inquiets. Le député conservateur Laurie Hawn a même dit récemment que la gestion de l'offre est « un anachronisme qui doit disparaître ». Ce genre de déclaration démontre ce que les conservateurs de Stephen Harper pensent vraiment. Avec un gouvernement du NPD dirigé par Thomas Mulcair, les producteurs québécois ont un engagement clair et ferme pour la protection de la gestion de l'offre.»


-30-

 


En pièce jointe, Gisèle Dallaire en compagnie de Pascal Gilbert et Diane Ouellet de la Ferme Benoît et Diane Gilbert et Fils de Saint-Henri de Taillon.  Mme Gilbert est présidente des Agricultrices du Saguenay-Lac-St-Jean, Abitibi-Témiscamingue, Capitale national, Côte-Nord.

Aussi en pièce jointe, Karine Trudel lors de sa visite à la ferme La Valinoise à St-Honoré.



Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

 

François Picard, directeur régional Saguenay-Lac-Saint-Jean

581-882-6070

francois.picard@npd.ca